Interview pour Libération: La France a-t-elle ouvert la porte à un statut de réfugiés climatique ?


Le Cabinet a été interrogé par Libération sur la question de la reconnaissance d’un statut de “réfugié climatique” à la suite d’une décision rendue par la cour administrative d’appel de Bordeaux.

L’affaire portait sur la nécessité de délivrer un titre de séjour dit “étranger malade” à un ressortissant du Bangladesh. Le juge a pris en compte non seulement son état de santé, l’offre de soins dans son pays d’origine, les coupures d’électricité fréquentes incompatibles avec les appareils respiratoires de l’étranger mais également et c’est la nouveauté de la décision – la pollution atmosphérique du pays qui interdisaient tout retour sauf à mettre en grave danger sa vie.

L’article aborde également la nécessité de faire évoluer le droit pour consacrer une protection aux réfugiés climatiques – aujourd’hui non couverts par la convention de Genève – appelés à se multiplier dans les prochaines années.

Lien vers l’article.